Bravo ! Vous prenez des décisions et vous passez à l’action, j’adore !

C’est exactement ce que j’ai fait il y a 2 ans quand j’ai décidé de travailler avec Bertrand

interview ci-contre 

 

 

Continuez comme cela et les résultats arriveront vite.

Pour créer votre propre blog sur internet et attirer des centaines de prospects, suivez les flèches 😉

 

Je vous suivrais dans votre progression, évoluons ensemble !

Comment la dette est créée et 1 solution pour vous

Pour que vous compreniez comment s’est fabriquée la dette, il faut remonter le temps. Depuis l’antiquité, l’or était présent dans les échanges financiers. Lors de la création des billets de banque et des pièces de monnaies (la monnaie fiduciaire), il y avait l’équivalent en or dans une banque. L’or était donc garant de la monnaie fiduciaire.

Depuis les accords de la Jamaïque de 1976, les monnaies ne sont plus rattachées à aucun métal précieux. Les pays se paient entre eux avec leur propre monnaie, évaluée par un taux de change.

Vous savez que l’or est une matière précieuse et limitée (comme la monnaie numérique), mais savez-vous que les banques centrales, qui sont des organismes d’états, peuvent créer de la monnaie tant qu’elle le souhaite ? Sans aucune correspondance avec le marché économique ni même l’or contenu dans les coffres ?… Vous commencez certainement à percevoir le problème… 😉 Regardez :

1 / INFLATION ET DÉVALUATION

Vous entendez souvent parler “d’inflation ou de dévaluation”, mais qu’est-ce que c’est ?

  • Si un pays achète à d’autres pays plus qu’il ne vend, le taux de change est en sa défaveur, c’est de la dévaluation.
  • Si la masse monétaire croît plus vite que l’économie réelle, c’est l’inflation.

Nous avons vu que les monnaies ne sont plus rattachées à l’or ou autre métal précieux. Voyons comment les changements se sont opérés et nous comprendrons comment se créée la dette : par la monnaie scripturale.

2 / RETOUR QUELQUES SIÈCLES EN ARRIÈRE

Au 17 ème siècle, les orfèvres (ou détenteurs d’or) conservaient les pièces et lingots des riches dans leurs coffres, par mesure de sécurité. Ils prêtaient ensuite au moyen de lettres de change. Rapidement, les gens s’en sont servis comme d’une monnaie, et donc les stocks d’or restaient dans les coffres, chez les orfèvres. En effet, cela simplifiait énormément les échanges.

Ces derniers prirent le risque de prêter plus qu’il n’y avait de valeurs réelles dans les coffres. Ils devinrent banquiers en prêtant de l’argent qu’ils n’avaient pas. Et voilà, c’est notre système bancaire actuel. Quand vous faites un prêt, vous ne recevez pas une valise de billets mais une écriture informatique sur votre compte en banque : c’est “virtuel ou scripturale”…

Vous aurez compris une partie du problème, car aujourd’hui les banques ne détiennent en réserve que 15% des volumes financiers qu’elles gèrent, elles prêtent 6 fois plus d’argent qu’elles ne possèdent. Cela s’appelle les réserves fractionnaires.

Sachez que la monnaie fiduciaire est créée par les banques centrales qui sont des organismes d’états, et que la monnaie scripturale est créée par les banques commerciales qui sont privées. Cette monnaie scripturale n’existe que dans le cas d’une dette.

3 / DÉCOUVRONS L’AUTRE PARTIE DU PROBLÈME 

Avant 1973 les états s’autofinançaient par les banques centrales puisque ce sont des organismes d’état. Le taux de l’argent était de 0 %.

Le TRAITE DE LISBONNE, dans son article 123, interdit à toute banque centrale de prêter à une institution étatique (déjà dans le traité de MAASTRICH). Cela oblige les états à emprunter au près de banques commerciales qui facturent des intérêts !

Les banques commerciales (et donc privées) sont aujourd’hui les maîtres du marché financier. Et, sachant que 90% de la monnaie qui circule est scripturale, vous savez maintenant que 90% de l’économie est endettée ! Bah m…. alors ! DOMMAGE, car le montant de la dette actuelle correspond au montant des intérêts que l’état a payé… « Bah si j’avais su… » 

4 / MAIS ALORS, POSONS-NOUS LES BONNES QUESTIONS 

  1. Comment les politiques que nous avons élus et qui nous gouvernent (on retrouve les mêmes) ont-ils pu créer des lois qui nous endettent ?…
  2. Comment comprendre des discours qui nous expliquent qu’il va falloir que NOUS fassions des efforts (oui, eux aussi feront certainement des efforts, ou pas…) ?
  3. Comment se protéger de la crise financière probable (une deuxième en fait) puisque les banques ne disposent pas de l’argent qu’elles ont prêté. En effet, l’état est obligé d’emprunter pour ne payer QUE les intérêts de la dette. De surcroît, l’état, conscient du problème – a voté des lois pour ponctionner nos comptes et assurances-vie ? Ah, vous n’étiez pas au courant ?!…

Chacun est maître de ses décisions, mais il est évident qu’il faut être conscient des risques et trouver des solutions.

5 / UNE SOLUTION POUR VOUS

L’une d’elles est apportée par la crypto monnaie. Son indépendance vis à vis des banques et l’inexistence de quelconque organe de pouvoir lui donne de belles perspectives d’évolution dans l’environnement économique de demain (c’est d’ailleurs déjà d’actualité…). Son origine et son utilisation sont saines et redonnent le pouvoir à leurs utilisateurs. Le LEOcoin en fait parti, regardez :

Et vous, qu’avez-vous mis en place pour reprendre le contrôle de votre argent ? Avez-vous sérieusement songé à vous créer votre propre retraite ? Si tel n’est pas le cas je vous invite à y réfléchir sans plus tarder, et ce n’est pas une question d’âge. J’ai commencé à me créer la mienne à 24 ans…

Laisser un commentaire, je serais ravi d'échanger avec vous.